La Ronde des Saisons #11 - Saluer le retour du Printemps lors de l'équinoxe

Mis à jour : avr. 9


Dans cet épisode, je vous retrouve pour vous parler de la prochaine étape de La Ronde des Saisons : l’équinoxe de Printemps, qui aura lieu le 20 mars prochain. Je vous propose de rencontrer les personnages qui sont associés au Printemps dans la mythologie, et les symboles qui y sont associés. Je vous dévoile quelques idées d’activités à réaliser autour du jour de l’équinoxe et qui vous inspirerons pour trouver votre façon de célébrer l’arrivée du Printemps.




Alors qu’il est en chemin, nous partons à sa rencontre, impatient et joyeux, d’accueillir bientôt le Printemps ! La célébration de l'équinoxe de Printemps, que l’on appelle souvent Ostara, a une saveur encore plus particulière cette année, surtout quand on se souvient du dernier Printemps. Celui de 2020, que l’on a presque tous passé au sein de nos foyers.

Nous avions pour certain nettoyé, trier nos maisons, commencer une nouvelle activité, nous étions nombreux à nous lancer dans de nouveaux projets, à profiter de ce temps que nous avions pour nous y consacrer pleinement, pour passer plus de temps à observer notre jardin, nos plantations. Nous avons été nombreux à comprendre combien ce lien avec la nature était précieux, quand il devient limité, conditionnel. Sans le savoir, nous étions entièrement dans l’énergie du Printemps.


Cette année, et comme après chaque hiver, mais cette année plus que jamais, après de longs mois les uns loin des autres, le regard tourné vers nous mêmes, vers notre intérieur, nous sommes nombreux à avoir envie d’extérieur, d’expansion, d’échanges et d’exploration. Nous avons des envies de Printemps.

Dans la nature, les animaux, déjà sortis d’hivernation, arrangent leur terriers, construisent leur nid, séduisent, se reproduisent, les arbres produisent de nouvelles feuilles, des fleurs, les insectes reviennent butiner les premières fleurs, ils disséminent le pollen, qui permettra bientôt de produire des fruits. Sans attendre, et sans se poser de question, la nature reprend son travail, et continue son cycle.


Je vous propose aujourd’hui de rencontrer les personnages qui font le printemps, depuis la nuit des temps peut-être, et en vous suggérant quelques idées d’activité pour célébrer l’équinoxe de Printemps, de trouver votre façon à vous de saluer son arrivée.


Qu'est ce que l’équinoxe ?

L’équinoxe correspond à un phénomène astronomique, c’est le moment de l'année où le Soleil traverse le plan équatorial terrestre, pour changer d'hémisphère. Lors de l’équinoxe de printemps, au mois de mars (le 20 ou le 21), le soleil passe dans l'hémisphère nord (c’est pourquoi les températures vont se réchauffer peu à peu sous nos latitudes).


C’est à ce moment précis que la durée du jour est égale à celle de la nuit. Lors du 20 mars prochain, le soleil se lèvera à 7h du matin et se couchera à 19h du soir. 12 heures de jour, 12 heures de nuit. D’ailleurs, le terme équinoxe provient du latin aequinoctium, dérivé de aequus (égal) et nox, noctis (la nuit). Si nous célébrons une renaissance symbolique du soleil lors du solstice d’Hiver, nous célébrons un retour physique du soleil dans notre hémisphère au moment de l’équinoxe de mars.


Bien sûre, de nombreux symboles abordés dans cet épisode vous rappellerons sûrement la fête catholique de Pâques. Comme nous l’avons souvent vu dans ce podcast, les traditions chrétiennes, ou populaires qui sont parvenus jusqu’à nous trouvent leur origines dans des mythes bien plus anciens. C’est un mystère que de comprendre à quel point un mythe a pu en nourrir un autre. Le lien entre l’équinoxe de Printemps, les divinités qui y sont associés et les fêtes de Pâques sont assez évidents. D’autant que Pâques se traduit Easter en anglais : ce terme rappelle un phénomène astronomique incontestable : chaque matin le soleil se lève à l’est (nord-est ou sud-est selon les saisons) et lors de l’équinoxe de Printemps, l’alignement quasi parfait du soleil avec ce point cardinal.


Aspects mythologiques

Le printemps représente symboliquement l’enfance, ou l’adolescente, empli de créativité, d’ambition, et de fraîcheur. On remarque que nos ancêtres, célébraient souvent, lors de l’équinoxe de Printemps, des déesses sous leur visage de jeune filles ou de jeune femme. On retrouve dans plusieurs cultures des traits communs à ces déesses, elles sont selon les cultures, déesses du Printemps, de l’aube, de la lumière, ou de la fertilité.


  • La déesse Eostre, appartenant à la mythologie germanique : mentionnée par Bède le Vénérable, un moine bénédictin du 8e siècle, à propos de la date de la fête de Pâques. Il atteste que, Ostara en germanique, Eastre, ou Eostre, est la déesse du printemps et de l'aube, célébrée par les Anglo-Saxons au moment de « Eostremonath » (le mois d’Eostre qui correspond à avril, selon le calendrier lunaire saxon). Bien plus tard, en 1835, dans son ouvrage intitulé « Mythologie allemande », Jacob Grimm cite Bède le Vénérable, et reconstruit la déesse germanique et la renomme Ostara, en s’inspirant aussi visiblement de la déesse grecque Eos.


  • Les œufs et les lapins : Très présents dans les fêtes du printemps et dans les représentations de la déesse Ostara. Pourtant, il n’existe pas de traces de ce lien entre la déesse Eostre/Ostrara et ces symboles printaniers. Toujours est-il que les œufs sont des symboles très anciens de la germination et de la vie. Et le lièvre ou le lapin apparaît dans de nombreuses cultures, il fait l’objet de nombreuses croyances liées à sa fertilité. En effet, la femelle du lièvre, la hase a deux ou trois portées par an et possède 2 matrices, elle peut procréer en superfétation (commencer une nouvelle grossesse pendant une autre). Voilà ce qui en fait un animal symbole de fertilité.


  • La déesse Freya de la mythologie nordique : La coutume du lapin de Pâques étant originaire plutôt du nord de l’Europe, son attribution à la déesse Ostara pourrait être dû à une confusion avec la déesse scandinave de l’amour : Freyja, dont le char est tiré par des chats. Les chats étant aussi des animaux très fertiles et souvent associé à la féminité. Au passage, l’association entre lièvre et la femme est également assez fréquente dans l’art.


  • La déesse Perséphone dans la mythologie grecque : Fille de Zeus et Déméter, elle est la personnification des saisons. Déméter étant la déesse de la terre, de l’agriculture et des moissons. Perséphone est aussi appelé parfois « Coré » ou « Cora » qui signifie « la jeune fille ». Son mythe raconte comment la jeune fille s'est retrouvé condamnée entre les Enfers et la Terre, entre son mari Hadès, Dieu des enfers, et sa mère Déméter. Les six mois de l'année où Perséphone est auprès de son mari, donne lieu à une terrible tristesse sur la terre, correspondant à l'Hiver. Le retour de Perséphone auprès de sa mère pour l'autre moitié de l'année correspond au Printemps et à l'été.


  • Éos, dans la mythologie grecque, était la déesse de l'aurore, ou de l’aube. Selon Homère qui la surnomme la "déesse aux doigts de rose", elle était la fille des Titans : Hypérion et Théia et donc la sœur de Séléné (déesse de la lune) et d'Hélios (dieu du soleil). "Dès la fin de la nuit, elle se lève de son lit pour monter sur son char tiré par des chevaux, de la rivière Océan elle monte jusqu'au ciel pour annoncer aux dieux comme aux mortels l'arrivée imminente de la lumière du soleil".


  • Flora dans la mythologie romaine : déesse des fleurs et de la floraison. Un sanctuaire ainsi que des fêtes lui étaient dédiées à Rome, les floralies. Son culte pouvait être associée à la fertilité des récoltes ainsi qu'à la fécondité.


  • Aurora, équivalent dans la mythologie romaine de la déesse grecque Eos : Fille de titans, sœur de Sol et Luna. Chaque matin cette déesse ouvrait les portes du jour. Après avoir attelé les chevaux au char du soleil, Hélios, elle montait sur son char tiré par des chevaux ailés, elle accompagnait le soleil sous le nom d’Héméra jusqu’au soir pour ensuite prendre le nom d’Hespéra, terminant sa course dans l'océan.


Comment célébrer cette fête ?

Vous connaissez l’expression « faire un grand ménage de Printemps » ?

L’hiver est derrière nous, il est temps de tourner la page. Un ménage de la maison, peut symboliser cette page qui se tourne. Dépoussiérez vos rêves et vos passions, ou en tout cas, donnez-les à voir au grand jour et aux autres. L’hiver vous a permis de mettre en lumière des choses à changer peut-être, dans votre vie, vos habitudes, ou dans vos foyers, l’hiver a nourri des nouveaux questionnements, de nouvelles envies. Il est temps d’en faire une réalité et de les partager. Débarrassez-vous de tout le reste, ne gardez que l’étincelle qui motivera vos actes pour les prochains mois.


Idées d’activités :

• Se lever tôt, prendre un petit déjeuner dehors en regardant l’aube, le soleil qui se lève 

• Œufs, peinture, déco, chasse et recettes à base d’œufs, œufs avec des souhaits...

• Faire une chasse aux boutons floraux : boutons de pissenlits, de pâquerettes, des boutons de plantain… pour faire des omelettes, ou des pickles !

• Installer un cadran solaire pour observer la trajectoire du soleil (c'est aussi utile pour connaître l'exposition pour nos futures plantations)

• Faire des semis, des plantations, préparer la terre

• Activités autour de ces animaux emblématiques : poules, lapins, lièvres : le cycle de l’oeuf, la différence entre le lièvre et le lapin, etc.

• Comment fabrique t-on le chocolat ? Goûter le cacao à différents pourcentages, etc. D’où vient-il ? Quand est-il arrivé chez nous ?!

• Observer les animaux et les insectes : où en sont-ils ? Réveil, confection du nid, reproduction ?

• Lire des histoires qui parlent du réveil des animaux, qui parlent de lapins, de lièvre, de poules, d’oiseaux...

• Installer des nichoirs, faire un concours de confection de nid, comprendre comment les oiseaux font leur nid, de quoi ils ont besoin (constituer un stock d’éléments de collecte à mettre à leur disposition dans le jardin), comment les oiseaux se reproduisent, ou encore, les observer tout simplement !


Poèmes & citations (par ordre d'apparition)

Victor Hugo, Printemps

Jane Meredith, Les rites et célébrations de la roue de l'année

Monique Tedeschi, La pédagogie Steiner-Waldorf à la maison

Maurice Carême, Mars


Sources

Jane Meredith, Les rites et célébrations de la roue de l'année

Monique Tedeschi, La pédagogie Steiner-Waldorf à la maison