La Ronde des Saisons #Bonus - La légende de Tam Lin

Mis à jour : févr. 1


A l'occasion de la fête de Samhain, nouvel an celtique, découvrez une légende écossaise : l'histoire de Janette (devenue Fanette dans l'adaptation), de Tam Lin, et du puits au fées. 

N.B. : Je vous propose dans cet épisode, une réécriture du conte original, afin de rendre l'histoire accessible aux jeunes enfants.  Source : Scottish Folk and Fairy Tales, Gordon JARVIE,  (1997) 

Joyeux Samhain à tou-te-s !



Notes de l'épisode

Une légende raconte qu’en Écosse, le village de Carterhaugh subit une terrible malédiction. Dans le bois, près du puits aux fées, rode un étrange personnage du nom de Tam Lin. On dit qu’il arpente le bois sur son cheval blanc, et qu’il jette dans le puits tout ceux qui osent s’y aventurer de trop près. Terrorisés, les habitants interdisent à tous les enfants de s’approcher du puits aux fées.

Mais au village, la petite fille du Seigneur de Carterhaugh, nommée Fanette, est connue pour toujours n’en faire qu’à sa tête. Elle n’a que faire des avertissements et des réprimandes de ses parents. Fanette est curieuse et passe son temps à observer la nature, les animaux, ou les villageois au travail.


Un jour, alors qu’elle se promène à la lisière du bois, Fanette ne peut retenir sa curiosité. Elle décide d’emprunter le chemin du puits aux fées. Au bout du chemin, elle découvre une clairière magnifique, à l’herbe bien verte, et au centre, le puits, entouré de roses blanches. En voulant s’approcher de plus près, elle aperçoit un cheval blanc qui broute tranquillement l’herbe.

« Je ne vois aucun monstre à l’horizon », se dit elle.

Alors elle s’approche du puits et décide de cueillir une rose, qu’elle accroche ensuite sur la broche de sa robe. C’est alors qu’apparaît sur le dos du cheval, un jeune homme, au visage fin et au regard doux.

Fanette lui demande alors : « Est-ce que c’est toi Tam Lin ?

Le jeune homme lui sourit et lui répond :

- Oui, c’est moi.

La jeune fille poursuit alors son enquête...

- Tu n’as rien du monstre que l’on décrit au village, d’où vient tu ?

- Je viens du royaume des Fées », lui répond Tam Lin. Et sur ces mots, le jeune homme disparaît.


Le lendemain, Fanette ne cesse de repenser à ce jeune homme mystérieux qu’elle a rencontré la veille. Elle voudrait bien en savoir plus sur son histoire, lui qui prétend venir du royaume des Fées… Elle décide donc de retourner au puits.

En arrivant sur les lieux, elle retrouve le cheval blanc, et répète les mêmes gestes, espérant ainsi revoir apparaître Tam Lin. Elle cueille une rose blanche près du puits, puis l’accroche à sa robe. Alors Tam Lin réapparaît. Cette fois, il lui raconte toute son histoire. Il lui confie qu’il a été enlevé par la Reine des Fées lorsqu’il été petit, pour qu’il devienne le gardien du puits. Il doit remplir son rôle, jusqu’à ce qu’une jeune fille, le délivre, en l’aimant d’amour inconditionnel.

Fanette, curieuse et désormais amoureuse lui demande :

« - Et comment doit-on s’y prendre pour te délivrer ?

- Tu devras revenir le soir de la fête de Samhain et attendre le cortège des Fées. Là, tu devras guider mon cheval jusque devant elles et demander ma liberté. Mais avant d’accepter, les fées tenteront de te piéger. Il te faudra prouver que ton amour est inconditionnel. »

Le soir venue, alors que tout le village se réunit autour du Seigneur de Carterhaugh pour célébrer la fête de Samhain, Fanette s’enfuit par l’arrière du château pour retourner au bois. Lorsqu’elle s’approche du puits, il brille d’une douce lumière dorée. Elle comprend alors que la porte du royaume des Fées est ouverte. En tendant l’oreille, elle entend un chant à travers le bois. Fanette saisi la longe du cheval pour aller à la rencontre des fées. Elle voit apparaître un cortège brillant, de magnifiques fées aux ailes dorées, virevoltants dans l’air. La Reine des Fées se présente devant elle. Fanette la salue, et lui demande la libération de son ami Tam Lin.

La Reine des Fée lui répond : « D’accord, mais tu dois d’abord prouver ton amour inconditionnel. »

La Reine cueille une rose blanche et l’accroche à sa robe. C’est alors qu’apparaît sur le dos du cheval, un énorme crapaud, avec de gros yeux et une longue langue qui tombe jusqu’au sol.

La Reine des Fées demande à Fanette : « C’est cette créature que tu souhaites libérer ? »

Fanette répond « Oui, c’est bien lui ».

Alors la Fée cueille une nouvelle rose et l’accroche sur sa robe, près de la première.

Cette fois, sur le dos du cheval, apparaît un monstre terrible, avec une grosse tête au regard effrayant.

La Reine des Fées demande encore : « C’est bien cet homme que tu veux pour mari ? »

« Oui, c’est bien lui », répond Fanette.

La Reine des Fées, réfléchit alors un instant puis se penche et ramasse une plume noire de corbeau. Elle accroche la plume à sa robe et le jeune Tam Lin apparaît sur le cheval, tel que Fanette le connaît. Mais alors il s’adresse à Fanette : « Si tu m’aimes, jettes-moi dans le puits, et ne sautes pas avec moi ».

La Reine des Fées se tourne alors vers Fanette et lui demande :

« Ne penses-tu pas répondre à sa folle demande? »

Alors sans hésiter, Fanette pousse Tam Lin du cheval, et le jette dans le puits ! Puis elle dit à la Reine : « Je ne vois qu’un cœur pur ».

Stupéfaite, et convaincue que Fanette aimait Tam Lin d’un amour inconditionnel, la Reine des Fées, fait remonter immédiatement Tam Lin du puits et autorise enfin les deux amoureux à repartir ensemble au village, sur le dos du cheval.


Depuis, à Caterhaugh, plus aucune malédiction ne sévit. Mais on raconte que la porte du royaume des Fées, se trouve toujours dans le puits, au cœur du bois, et qu’elle s’ouvre encore chaque année, le soir de Samhain.