Journal d'une semeuse - Souvenir du premier atelier En Herbe

Mis à jour : févr. 1


herbes

C'était en juillet dernier, alors que l'atelier En Herbe n'avait qu'un mois d'existence officielle. J’intervenais pour la première fois pour deux ateliers cuisine sauvage, sous un soleil de plomb et de très fortes chaleurs.

La canicule n'est pas sans nous rappeler la nécessité de vivre autrement aujourd'hui, de s'alimenter autrement et d'utiliser les ressources locales, en respectant la saisonnalité.

Le groupe qui m'a accueilli était composé de jeunes adolescents, et leurs animateurs, en séjour campé sur une ferme équestre disposant d'un vaste terrain arboré. L'endroit idéal pour une semaine sur le thème "Nature et survie".


Mon intervention s'inscrivait plutôt bien dans cette thématique puisque survivre dans la nature implique très vite la question du "quoi manger". J'ai construit ma séance sur cette question, et cela m'a permis d'introduire quelques notions théoriques de façon ludique. De quoi peut bien se composait l'assiette du survivant ?

Le groupe étant divisé en deux, nous avons préparé un apéro sauvage, avec les premiers au cours de la matinée, puis un goûter sauvage avec les suivants l'après midi.

Après un peu de théorie, où nous avons également abordé les règles essentielles d'une cueillette en toute sécurité, nous sommes partis à la chasse aux plantes sauvages savoureuses.

Au cours de chaque balade-cueillette - où nous sommes allés à l'essentiel en raison des conditions climatiques - les jeunes ont pu réaliser des observations à la loupe, ainsi que des observations sensorielles : on frotte les feuilles, on les froisse, on tente de décrire les odeurs...


De retour de cueillette, il est temps de se mettre en cuisine. Les séances étant adaptées en fonction des tranches d'âges, j'avais préparé les tâches en amont en prévoyant le nombre de jeunes pouvant s'atteler sur chacune. Ceci permettant ensuite de les laisser travailler en autonomie.


Menu du jour

Pour l'apéritif sauvage

  • Fougasse ortie et fromage

  • Cake salé carotte sauvage et feta

  • Houmous à l'achillée millefeuille

  • Eaux infusées aux plantes fraîches

Pour le goûter sauvage

  • Biscuits aux fleurs

  • Gâteaux au lait parfumé à la camomille ananas

  • Eaux infusées aux plantes fraîches

Nous avons également échangé avec les jeunes sur la provenance des différents ingrédients... Comment le survivant pourrait-il trouver son fromage ? Faire de la farine ? Cuisinerait-il de la même façon ? Comment pourrait-il gérer la cuisson ?


Les séances se sont chacune terminées par la décoration de la table du buffet, à partir uniquement de ce que nous avions autour de nous.

Reportage en image, de ces dégustations sauvages et colorées...